Carnet de voyage: Pornic

Cet été j’ai posté mes dessins de vacances au jour le jour sur Instagram; j’ai été agréablement surprise par l’accueil que vous leur avez réservé ! J’ai donc eu envie de leur consacrer un article de blog pour répondre aux questions qui m’ont été posées à ce sujet.

Quel matériel j’utilise ?

Comme je le trimballe constamment avec moi « au cas où », j’ai fait en sorte de réduire mon matériel au strict minimum. Donc voici mes essentiels:

– un carnet: trouver le carnet idéal n’est pas une mince affaire ! Rien que le choix du format: ni trop grand, ni trop petit, portrait ou paysage ? Puis le grammage, le grain et la blancheur du papier, etc… J’en ai essayé énormément et je crois que j’ai enfin trouvé mon carnet idéal ! Format A5, paysage, un papier aquarelle épais mais au grain lisse, et pas trop blanc. (pour info, il s’agit du Watercolour book de Hahnemüehle)

– ma boîte d’aquarelle: cette boîte je l’ai depuis 15 ans, pour la petite histoire c’était le cadeau de départ offert par mes super collègues à l’époque où je travaillais chez Graphigro rue de Rennes à Paris. Je renouvelle les couleurs quand j’ai besoin, mais la plupart sont encore d’origine.

– un criterium 0,5 HB: je le privilégie au crayon à papier, plus précis et pas besoin d’avoir un taille-crayon sous la main !

– une gomme blanche

– des pinceaux à réservoir d’eau de la marque Kuretake: ils ont l’air de gadgets mais je trouve que ce sont de super outils une fois qu’on est habitué (ce qui peut demander un certain temps). Ils sont souples et très précis, le débit d’eau se gère tout seul une fois amorcé, bref moi je suis conquise ! Il faut juste avoir un kleenex sous la main pour essuyer les poils à chaque passage de couleurs.

– petit plus: une pince (pour retenir les pages quand il y a du vent) et un kleenex (voir ci-dessus)

Combien de temps je passe sur un dessin ?

C’est assez variable selon la complexité du paysage ! Si c’est juste le ciel, la mer et quelques rochers ça peut être très rapide (1/2 heure ou 3/4 d’heure). Par contre s’il y a des maisons ou des paysages avec beaucoup de détails ça peut prendre 1H30 ou 2 heures.

Quand je m’installe pour dessiner, je fais en sorte de choisir un endroit à l’ombre et qui le restera pour un moment. Quelque fois il y a des ratés et je me retrouve à devoir peindre en plein soleil, ce que j’ai vraiment du mal à faire… S’il y a un muret ou un banc pour s’assoir, tant mieux, mais la plupart du temps je m’installe par terre.

Je commence par un croquis rapide mais assez précis au critérium, puis je passe rapidement à la couleur. Selon les conditions météo c’est plus ou moins facile: trop froid et humide l’aquarelle ne sèche pas, trop chaud elle sèche trop vite et les raccords deviennent difficiles ! Néanmoins l’aquarelle reste un medium très pratique à utiliser à l’extérieur…

Voilà, vous savez tout, ou presque ! Alors, envie de vous lancer ?

Hej Göteborg !

goteborg-baniere

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de visiter la Suède. Comme beaucoup, je suis très attirée par le design et l’esthétique scandinave, et avec deux copines nous avons décidé de nous organiser un city-break à Göteborg.

Pourquoi Göteborg ? C’est la deuxième ville de Suède, mais elle reste à taille humaine (ce qui est pratique pour un court séjour) et on trouve tout ce qu’il faut en matière de design, musées, shopping, cafés branchés, etc…

Lire la suite